Coupe StanleyÀ chaque année, les fans de hockey suivent les séries éliminatoires pour découvrir quelle équipe repartira avec la fameuse coupe Stanley.

Mais toi là, en tant que mâle adepte du hockey, t’es-tu déjà demandé d’où elle vient cette fameuse coupe?

Ben aujourd’hui, on répond à tes questions!

1927:  C’est la date officielle que la fameuse coupe Stanley est remise à chaque année dans la Ligue Nationale de hockey à l’équipe championne des séries éliminatoires.

Frederick Stanley C’est le nom du gars qui a remis la Coupe Stanley pour la première fois, la coupe est en son hommage et c’était aussi le 6e gouverneur Général du Canada.

Trustees, ce sont les deux hommes désignés par Stanley pour gérer les conflits et protéger au mieux les intérêts du trophée.

ORIGINE

Frederick Stanley  et sa famille assiste pour la première fois à un match de hockey au cours du Carnaval d’hiver de Montréal de 1889. Lord Stanley et sa famille tombe en amour avec le hockey. Stanley fait alors construire une patinoire près de sa résidence, Rideau Hall, à Ottawa. En 1892, les fils du Gouverneur parviennent à convaincre leur père d’acheter une coupe en argent pour la meilleure équipe du Canada. L’équipe qui remporte le trophée ne peut pas le conserver et doit le remettre en jeu régulièrement. La coupe est nommée initialement Dominion Hockey Challenge Cup avant d’être renommée ensuite Coupe Stanley.

220px-Lord_Stanley_of_Preston

Frederick Stanley décide que la coupe revient à la meilleure équipe amateur du Canada qui aurait remporté un match de défi d’une autre équipe. Il met en place cinq premières règles :

  1. Les vainqueurs doivent remettre la Coupe en bon état sur demande des trustees qui devraient la remettre à une autre équipe méritant le trophée ;
  2. Chaque équipe championne doit, à ses frais, graver le nom du club ainsi que l’année de la victoire sur la Coupe ;
  3. La Coupe doit rester un trophée de challenge et ne peut pas devenir la propriété d’une équipe, même si cette dernière la remporte plusieurs fois ;
  4. En cas de dispute sur l’attribution de la Coupe, la décision finale revient aux trustees et elle sera absolue ;
  5. Si un des trustees démissionne ou ne peut plus assurer ses fonctions, le trustee restant doit nommer un remplaçant.

 

1893: C’est l’année de la première remise officielle de la coupe par Stanley et les Trustees.

Entre 1893 et 1914: la Coupe peut être gagnée de deux manières : soit en remportant un défi contre l’équipe championne en titre soit en finissant en tête de la ligue dans laquelle évolue cette équipe.

1915:  Année où un accord est trouvé entre les dirigeants des plus grandes ligues d’Amérique du Nord de l’époque, l’Association nationale de hockey (ANH) et l’Association de hockey de la Côte du Pacifique (PCHA) : la Coupe Stanley récompense le vainqueur d’une série finale entre la meilleure équipe de chaque ligue. Deux ans plus tard, l’ANH est remplacée par la Ligue nationale de hockey (LNH).

1919: Pour une première fois depuis 1893, la finale est annulée en raison de l’épidémie de grippe, la Coupe Stanley n’est pas remise.

1921: la Western Canada Hockey League (WCHL) voit le jour et est autorisée à jouer contre la meilleure équipe de la PCHA pour déterminer quelle équipe rencontrera les représentants de la LNH. La PCHA ne survit pas longtemps à cette concurrence et arrête ses activités en 1924. La WCHL connaît le même sort deux ans plus tard, laissant la LNH seule à jouer pour la Coupe Stanley.

Entre 1942 et 1967, seulement six équipes jouent dans la LNH et s’affrontent pour remporter la Coupe Stanley.

Au cours de cette période de 25 ans, les Canadiens de Montréal remportent 10 titres dont 5 consécutifs entre 1956 et 1960 ; les Maple Leafs de Toronto sont juste derrière avec 9 conquêtes. En 1967, la LNH doit faire face à la concurrence et double son nombre d’équipes. Petit à petit, la LNH augmente son nombre d’équipe pour passer de 12 à 30.

Depuis 1893, les Canadiens sont l’équipe la plus titrée avec 24 victoires à leur actif, Henri Richard étant le joueur détenant le plus grand nombre de coupes, 11, alors que Scotty Bowman avec 9 conquêtes est l’entraîneur le plus récompensé. En 1965, la LNH met en place le Trophée Conn Smythe afin de récompenser le meilleur joueur des séries de la Coupe Stanley, joueur toujours membre d’une des deux équipes finalistes.

Depuis 2001 :

La première finale de la ligue à 30 équipes oppose les Devils du New Jersey à l’Avalanche du Colorado, les deux meilleures équipes de la saison régulière. L’Avalanche remporte sa deuxième Coupe Stanley en 7 matchs avec dans ses rangs, le défenseur Raymond Bourque, vétéran de 22 saisons LNH, qui remporte la première coupe de sa carrière. En 2002, le défenseur suédois Nicklas Lidström remporte avec Détroit sa troisième Coupe Stanley ainsi que le trophée Conn Smythe alors que son équipe bat les Hurricanes de la Caroline en cinq rencontres. Dans le même temps, Scotty Bowman, entraîneur de Détroit, gagne sa neuvième coupe à ce poste, un record de la LNH. Les Devils sont de retour en finale lors des séries de 2003 et cette fois, ils battent en sept rencontres les Mighty Ducks d’Anaheim, septième équipe de l’Ouest et menés par leur gardien Jean-Sébastien Giguère qui reçoit le Conn Smythe. En2003-2004, le Lightning de Tampa Bay, qui compte dans ses rangs le meilleur pointeur de la saison Martin St-Louis, finit en tête de l’Association de l’Est. La franchise est opposée en finale aux Flames de Calgary qui, comme les Mighty Ducks l’année précédente, sont assez loin dans le classement, sixièmes. L’équipe de Tampa s’impose en sept rencontres avec une victoire finale 2-1, les deux buts étant inscrits par Rouslan Fedotenko. Après 1 597 matchs en saison régulière, Dave Andreychuk gagne sa première Coupe Stanley.

En septembre 2004, un conflit oppose les joueurs et les propriétaires des franchises à propos des conventions collectives. Un lock-out débute et, finalement, le 16 février 2005, la LNH annule l’intégralité de la saison 2004-2005. La Coupe Stanley n’est donc pas décernée à la fin de l’année alors que certains se demandent si le contrôle exclusif de la Coupe doit être détenu par la LNH. Adrienne Clarkson, gouverneur général du Canada, propose comme alternative que la Coupe soit remise à la meilleure équipe féminine. Sa proposition n’étant pas retenue, elle met en place la Coupe Clarkson pour remplir cette fonction. Dans le même temps, un groupe de l’Ontario, connu sous le nom de Wednesday Nighters, dépose une requête auprès de la cour supérieure de la province, affirmant que les administrateurs de la coupe ont outrepassé leurs prérogatives en signant en 1947 un accord avec la LNH donnant à celle-ci le contrôle du trophée et doivent dès lors décerner la récompense sans prendre en compte un possible lock-out.

Le 7 février 2006, une solution est trouvée dans laquelle le trophée peut être remis à une équipe non-membre de la LNH si cette dernière n’opère pas lors d’une saison. Le conflit dure si longtemps que lorsque celui-ci trouve une résolution, la LNH a repris ses opérations pour la saison 2005-2006 et la Coupe Stanley est officiellement non attribuée pour l’année 2004-2005. Au cours des séries 2006, la finale oppose les Oilers aux Hurricanes et ces derniers s’imposent en 7 rencontres pour remporter la première coupe de l’équipe qui est la continuité des Whalers de Hartford. Les Ducks d’Anaheim sont couronnés à l’issue des séries 2007 en battant les Sénateurs d’Ottawa en cinq matchs ; Scott Niedermayer, ancien joueur des Devils et capitaine des Ducks gagne la quatrième Coupe Stanley de sa carrière aux côtés de son cadet, Rob Niedermayer.

En 2008 et 2009, la finale de la Coupe Stanley oppose les Red Wings de Détroit aux Penguins de Pittsburgh. Henrik Zetterberg, Pavel Datsiouk et Nicklas Lidström remportent la première confrontation en six matchs alors que les Penguins, désormais propriété de Mario Lemieux et menés par Sidney Crosby, gagnent la seconde en sept rencontres. À l’âge de 21 ans, Crosby devient le plus jeune capitaine de l’histoire de la LNH à remporter la Coupe Stanley. Les premiers tours des séries 2010 voient les éliminations des meilleures équipes de l’Est par les Canadiens et les Flyers, respectivement 8e et 7e de l’association. Dans l’autre association, les Blackhawks de Chicago parviennent à la finale en battant le champion de l’Ouest en demi-finale, les Sharks de San José. La finale oppose les Flyers aux joueurs de Chicago que leur capitaine, Jonathan Toews, mène à la victoire, 49 ans après la précédente. Marián Hossa remporte également la Coupe Stanley après avoir perdu deux fois en finale lors des saisons précédentes : en 2008 avec les Penguins et en 2009 avec les Red Wings.

Lors des séries suivantes, c’est au tour des Bruins de Boston de mettre fin à de longues années sans victoires avec le premier titre depuis 39 ans en battant les Canucks en sept rencontres dont la dernière sur un blanchissage 4-0 de leur gardien Timothy Thomas, nommé meilleur joueur des séries. Régulièrement, une équipe du bas du classement parvient à surprendre les autres équipes lors des séries mais rarement l’équipe arrive à ses fins. Les Kings de Los Angeles parviennent à réussir l’exploit de battre tous les adversaires qu’ils affrontent lors des séries de 2012 ; ils deviennent l’équipe la moins bien classée de l’histoire de la LNH à remporter la coupe la première de leur histoire. Chicago et Boston se retrouvent en finale des séries 2013 et Toews et les siens remportent une deuxième Coupe Stanley trois ans après la précédente, Dave Bolland inscrivant le but de la victoire et de la Coupe Stanley à 59 secondes de la fin du sixième match.

En mars 2013, la LNH décide d’abandonner les six divisions pour revenir à quatre divisions pour toujours deux associations. L’association de l’Ouest est composée de 14 équipes alors que celle de l’Est comporte 16 franchises. Les trois premiers de chaque division sont qualifiés ainsi que les équipes classées aux 7e et 8e places de chaque association, sans distinction de division. La meilleure équipe de chaque association rencontre la 8eet la première équipe de l’autre division rencontre la 7e. Les équipes classées aux 2e et 3e places de chaque division se rencontrent dans la partie de tableau où se situe le champion de leur division. La finale 2014 de la Coupe Stanley oppose les Rangers aux Kings. Ces derniers mettent la main sur une deuxième Coupe Stanley en deux ans lors du cinquième match avec une victoire 3-2 après deux prolongations et un but victorieux inscrit parAlec Martinez.

Lors des séries de 2015, c’est au tour de Chicago de remporter une nouvelle coupe, la troisième en six ans, en battant Tampa Bay en six matchs.

Voilà t’as vraiment toutes les infos possibles au sujet de la coupe Stanley!

On te propose aussi de voir la vidéo du top 10 Coupe Stanley sur notre chaîne youtube.

 

Source:Wikipedia

Pour plus d’informations concernant une de nos succursales, Joliette, Trois-Rivières. Drummondville, St-Sauveur veuillez-nous écrire à [email protected]

fr_CAFrench
fr_CAFrench

Pin It on Pinterest

Share This