On le voit partout! C’est l’emblème des barbiers depuis des années. Tu t’es déjà demandé pourquoi le fameux rouleau bleu, blanc, rouge? Annick, de l’équipe du Barbu Sportif t’explique tout ça!

rouleaubarbier-01

Le terme de “barbier” d’origine vient de 3 utilisations différentes :
No 1- le barbier, celui qui a le droit de tenir boutique pour raser, tailler la barbe.

No 2- le barbier-perruquier, lui exerçait son talent que sur les têtes princières et appartenait à la suite des domestiques de grandes maisons. Il est l’ancêtre des coiffeurs actuels,

No 3- le barbier-chirurgien, en charge de la petite chirurgie. C’est de ce 3e que vient l’enseigne bleu, blanc et rouge. Ben oui! Imagine-toi donc qu’au Moyen Âge le barbier était aussi chirurgien. Il effectuait de petites interventions chirurgicales. Tu vas me dire comment ça? Je vais te répondre: à une certaine époque l’Église avait condamné la chirurgie. Plus précisément en 1163, lors du concile de Tours, l’Église décrète : “Ecclesia abhorret a sanguine” (“L’Église a le sang en horreur”). En 1215, le IVe concile du Latran va plus loin et interdit explicitement aux prêtres d’exercer la chirurgie. Cette interdiction de la pratique de la chirurgie par les médecins, la plupart membres du clergé à l’époque, conduira des professions comme les arracheurs de dents, les marchands forains ou les barbiers à réaliser des interventions de petite chirurgie.

La chirurgie est ainsi reléguée à un rang inférieur pour de nombreuses années. C’est ainsi que les barbiers effectuent alors de petites interventions comme la saignée! De là le bleu, blanc et rouge. Charles V reconnait même dans l’Edit de décembre 1371, que les barbiers ont le droit de saigner.

Le poteau (généralement peint en bleu), signalait au public l’établissement du Barbier, et symbolisait le bâton que le patient devait serrer pour rendre ses veines saillantes. Les bandages (représentant le blanc de l’emblème)  ayant servi à recueillir le sang pouvaient être exposés et enroulés, pour sécher ou attirer l’attention. Le rouge, représentant le sang.

C’est ainsi que l’enseigne tricolore reprend depuis les trois couleurs : bleu pour le salon, blanc pour les bandages et rouge pour le sang.

Voilà tu sais désormais le pourquoi du bleu blanc rouge!

Si tu tripes un peu sur l’histoire on t’invite à lire les deux liens ci-bas qui expliquent d’avantage le sujet!

Bonne lecture!

L’histoire des chirurgiens et des barbiers.

L’enseigne de barbier.

Pour plus d’informations concernant une de nos succursales, Joliette, Trois-Rivières. Drummondville, St-Sauveur veuillez-nous écrire à [email protected]

Save

Save

fr_CAFrench
fr_CAFrench

Pin It on Pinterest

Share This